Non, il n’est pas nécessaire de s’appeler Mark, Jeff, Steve ou John pour être entrepreneur. Heidi, Anita, Selina, Camille… ont aussi créé leur entreprise. Des marques éthiques, écolos, féministes… et surtout, qui fonctionnent.

En France, seulement 15% des 120 plus grosses entreprises ont des femmes dans leur ComEx. Aux États-Unis, il y autant de CEO femmes que de CEO portant le prénom John à la tête des 500 entreprises les plus importantes. Et les James sont plus nombreux que les femmes. On le sait, il y a encore beaucoup de boulot concernant la place des femmes aux postes de direction. Plutôt que d’attendre une promotion, certaines ont donc décidé de se lancer dans l’entrepreneuriat. Et ça marche ! Sur Pinterest, ces marques créées par des femmes – et pour des femmes – cartonnent.

One For Women, la box-cadeau qui met en avant les femmes

One for Women n’est pas seulement une entreprise créée par deux femmes – Heidi Crable et Meg Wheeler, mère et fille, c’est une marque qui met en valeur toutes celles qui ont décidé d’entreprendre. Leur offre : une box-cadeau avec des produits provenant uniquement d’entreprises fondées par des femmes. Les prix varient de 20$ à 68$ et on y trouve des tablettes de chocolat, des carnets, des bijoux, ou encore des crèmes hydratantes selon les prix.

Pour remplir complètement leur mission d’empouvoirement, les deux fondatrices reversent une partie de leurs bénéfices à des ONG qui soutiennent les femmes.

Anita Grant, les cosmétiques naturels

Anita Grant s’est retrouvée avec des mains couvertes de cloques après avoir utilisé une lotion pour cheveux contenant du propylène-glycol. Elle a donc décidé de se tourner vers des produits naturels. Sa devise : « si je peux le mettre dans mon corps, je peux le mettre sur mon corps ». L’apprentie chimiste a donc commencé à faire des mixtures dans sa cuisine. Et comme elle n’est pas la seule femme à avoir du mal à trouver des produits sûrs et adaptés à leurs cheveux – notamment les cheveux crépus comme ceux d’Anita Grant, elle a lancé sa propre marque de soins et de maquillage.

En plus d’être bons pour la peau, les produits d’Anita Grant sont beaux.

Amaliah, la plateforme qui donne la parole aux femmes musulmanes

En 2016, Nafisa et Selina Bakkar ont, elles aussi, décidé de se lancer dans l’entrepreneuriat. Et les deux sœurs se sont donné pour mission de représenter les femmes musulmanes et de leur permettre s’exprimer.

Après avoir appris à coder, Nafisa a construit la plateforme Amaliah en 2016. À l’origine, le projet devait être une plateforme permettant aux femmes musulmanes de trouver des articles de mode adaptés à leur pratique religieuse. Depuis, Amaliah est devenu un média sur lequel on parle société, beauté, sexualité, littérature… et qui enregistre 260 000 visiteurs mensuels sur Pinterest.

Avocadostore, des produits écolos et durables accessibles à tous

En Allemagne, Mimi Sewalski a créé la plateforme de Avocadostore. Son objectif : réunir sur un site internet tous les fournisseurs de produits bio et écolo. De la mode à l’alimentation en passant par l’hygiène, la fondatrice permet aux consommateurs de se tourner facilement vers un mode de vie durable.

My Billie, la marque de rasoir qui n’a pas peur des poils

À l’été 2018, la marque de rasoirs My Billie s’est fait remarquer avec une pub qui montrait enfin des femmes avec des poils – c’est vrai que c’est plus logique que de raser une peau lisse. Sans grande surprise, c’est une femme qui est à la tête de cette marque sans tabou. Georgia Gooley, la fondatrice, s’est lancée dans l’aventure en 2016. Elle propose des kits d’épilation pour les femmes mais a surtout compris que les femmes en ont marre que la publicité leur fasse croire que les poils n’existent pas.

Après avoir passé son enfance à créer des bijoux en perles, Camille Riou a décidé de créer sa propre marque. En 2016, elle a fondé LOU.YETUDes bijoux fabriqués à Paris à partir de matériaux éthiques. Un succès quasi-immédiat pour la marque qui cumule plus de 778 000 visiteurs mensuels sur son compte Pinterest.

Et le succès ne concerne pas qu’Internet. Pour voir et toucher les bijoux, il faut se rendre au Bar à Bijoux dans le 3e arrondissement de Paris. Uniquement sur rendez-vous lors d’évènements éphémères ! Et la petite boutique semble faire le plein à chaque fois.

LAISSER UNE REPONSE

Entrez votre commentaire ici
Entrez votre prénom ici SVP